m

Webinaire sur le rôle des INDH dans l’élaboration et l’adoption d’une loi de protection des défenseurs des droits de l’Homme

Les Institutions nationales des droits de l’Homme (INDH) constituent l’un des organes essentiels de la défense des droits de l’Homme au niveau nationale et elles ont un rôle clé à jouer dans la protection des autres défenseurs qui prennent souvent des risques personnels très grands afin de révéler des violations ou se faire les porte-parole de victimes sans voix.

On peut déduire du mandat de protection et de promotion d’une INDH qu’elle doit pouvoir- protéger les défenseurs des droits de l’Homme par le biais, notamment de ses avis, conseils et actions de plaidoyer.

La Déclaration de Marrakech de l’Alliance mondiale des institutions nationales des droits de l’homme (GANHRI), invite les INDH à s’engager dans la protection et la défense d’un espace civique de facilitation au sein duquel les DDH peuvent agir.

Comme le recommande le Rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des défenseurs des droits de l’Homme, les INDH peuvent promouvoir la sensibilisation au droit de défendre les droits de l’Homme, surveiller la situation des DDH et/ou recueillir les préoccupations soulevées par les OSC nationales et les mettre en avant dans les mécanismes régionaux et internationaux.

Un webinaire a été organisé le 31 mai 2021 par l’Association francophones des commissions nationales des droits de l’Homme (AFCNDH) en partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et le Service international des droits humains (SIDH) afin d’échanger sur le processus général d’élaboration d’une loi nationale de protection des défenseurs des droits de l’Homme et plus particulièrement sur le rôle des INDH dans l’élaboration et le soutien au processus législatif et, après l’adoption de la loi, à la mise en place d’un mécanisme de mise en œuvre.

Ont pris part à ce webinaire les INDH suivantes:  Cote d’Ivoire, RDC, Egypte, Guinée, Rwanda, Maurice, Mauritanie, Tunisie, Togo et Roumanie.