m

Atelier des sensibilisation des acteurs clés au projet de traité contraignant sur les droits de l’Homme et les activités des sociétés transnationales et autres entreprises

Image1.jpg ateleir douala 2

Les violations des droits de l’Homme commises dans le cadre des activités des entreprises sont de plus en plus nombreuses. Les normes régissant le secteur des entreprises telles que les Pacte mondial de 2000 de l’OIT, les Principes directeurs des Nations unies relatifs aux entreprises multinationales dit « Principes de Ruggie » de 2011 mais qui ne sont pas contraignantes. D’où la nécessité d’élaborer un instrument juridique contraignant régissant les droits de l’Homme dans les sociétés transnationales et autres entreprises dont le processus est engagé à travers la mise en place du groupe de travail intergouvernemental sur les activités transnationales et autres entreprises et les droits de l’Homme.

Ce groupe de travail organise des sessions au cours desquelles tous les Etats sont appelés à apporter leur contribution.

Les INDH dans le cadre de leur mission de conseil sont amenées à jouer un rôle important dans leur pays en conseillant leurs Etats sur le contenu du projet de traité afin que ces derniers participent aux échangent sur le projet de traité.

Afin de permettre à la Commission nationale des droits de l’Homme et des libertés du Cameroun de jouer efficacement ce rôle de conseil, l’AFCNDH a soutenu, en partenariat avec l’OIF et l’AFD, l’organisation d’un atelier de sensibilisation des acteurs clés au projet de traité contraignant sur les droits de l’Homme et les activités des sociétés transnationales et autres entreprises du 10 au 12 novembre 2020 à Douala.